Cérémonie de remise de diplômes du master Intelligence économique

Les étudiants diplômes en 2017 du master Intelligence économique ont reçu leur diplôme vendredi 22 décembre, en présence des responsables d'études.

  • 09/01/2018

Magali COURTOUX  - Master 2 IDET, en poste à l'université de Bordeaux

Parcours d'études

Après un bac ES je me suis orientée vers une licence économie-gestion car je n’avais pas encore d’idée aboutie sur mon parcours professionnel, cette licence me permettait un large choix de débouchés. Je me suis spécialisée en L3 en « économie et sociétés » (qui n’existe plus aujourd’hui je crois) qui avait moins d’économie pure mais des matières pluridisciplinaires : sociologie, démographie, psycho-économie, environnement… Cette année-là j’ai choisi un cours d’économie régionale qui m’a vraiment intéressée car je le trouvais plus pertinent dans mes centres d’intérêt. Ce cours m’a ensuite orientée vers le master aménagement des territoires puis dans la logique le M2 IDET.

Nature des missions à l'université de Bordeaux

Je suis chargée de projet
J’assure la gestion du projet ; conçoit une base de données et la consolide ; coordonne les différents intervenants ; participe à définition des orientations opérationnelles du projet et leur formalisation…

Conseils aux étudiants qui préparent ce diplôme

Je n’ai pas vraiment de conseils sur la préparation au diplôme mais plutôt sur ce qui se passe après la formation. La sortie du monde universitaire au monde économique peut parfois être compliquée, qu’on ait une idée précise de ce que l’on souhaite faire ou non. La variété des enseignements permet d’acquérir une vision transversale et peut être mieux s’adapter aux différents besoins. Il faut surtout rester ouvert – ne pas être focalisé sur des métiers mais des compétences à offrir.

Morgane RICHARD  - Master 2 IDET, en poste à Crisalidh (Centre de ressources pour l'innovation sociale par l'action locale et ses initiatives pour le développement humain - Université de Bordeaux)

Parcours d'études

  • Licence 1 et 2 AES au DEJA à Agen
  • Licence 3 AES option économie et sciences sociales à Bordeaux
  • Master 1 et 2 IDET à Bordeaux

Nature des missions à l'université de Bordeaux

Création de poste en soutien au chef de projet Crisalidh :

  • Suivi des différents projets et collaborations
  • Soutien opérationnel et administratif
  • participation aux comités de décision et à la réflexion de Crisalidh
  • gestion de la communication

Conseils aux étudiants qui préparent ce diplôme

Je conseille aux étudiants de profiter des périodes de stage pour affiner leur propre vision du développement local, acquérir de nouvelles compétences et surtout une ouverture d'esprit.
J'ai moi-même réalisé deux stages longs durant mon Master : l'un dans le pôle développement durable d'une collectivité territoriale, l'autre dans une association privée d'accompagnement à la création d'entreprise. Je travaille aujourd'hui dans le domaine de l'innovation sociale. Mon parcours peut paraître déroutant mais le point commun est bel et bien le développement local.

Pierre de SERCEY  - Master 2 EIVS, en poste à Breakthrough Innovation Group - Pernod Ricard

Parcours d'études

Collège Public, BAC ES Lycée Public (Montaigne Bordeaux), Master Économie Université de Bordeaux, 3e année ERASMUS en Turquie.

Nature des missions à l'université de Bordeaux

Au sein de l'équipe de prospective/veille (Discovery), je suis chargé de la mise en place/création de la division Science and Technology (Discovery S&T), travaille avec les ingénieurs packaging/produit/procédé du groupe.
Thème: Futur de la Convivialité
+ bcps d'autres missions (45% de mon temps alloué) mais sont confidentielles

Conseils aux étudiants qui préparent ce diplôme

  • faire le plus de stages possibles, même l'été, (forcer la fac à signer les conventions; refuser qu'un étudiant fasse un stage n'a aucun sens)
  • savoir faire des CV's et vendre l'université qui est techniquement/scolairement bien plus exigeante que les trois quarts des écoles de commerce en France
  • faire Erasmus sur un an
  • si possible faire une année de césure pour faire 2x6 mois de stage entre M1 et M2
  • contacter des gens qui travaillent en entreprise pour apprendre concrètement en quoi consiste leur métier en leur offrant un petit dej ou un dej (ça permet de pas se tromper d’orientation, ça file des stages automatiquement, les gens ne sont pas inatteignables, ils sont souvent drôles et paient l'addition car ils apprécient la démarche d'ouverture et de curiosité)
  • être humble et poli en entreprise, écouter les autres, savoir se taire quand on a accès à des sujets confidentiels (même entre stagiaires; c'est relou mais c'est comme ça). On recrute quelqu'un par ce que l'on a confiance en lui/elle PUIS parce qu'il/elle fait du bon travail; en gros le savoir être avant le savoir faire
  • savoir synthétiser ses idées pour expliquer n'importe quoi à n'importe qui en moins de 10 secondes (les supérieurs n'ont jamais le temps)
  • savoir présenter à l'oral
  • maîtriser son sujet parfaitement, anticiper les questions, toujours avoir un temps d'avanceEn gros créer le plus de ponts possibles entre l'université et le monde professionnel