Un groupe d'étudiants participe au projet interculturel "Art as a cultural catalyst for global understanding" de l'université de Cincinnati

Les étudiants de L3 Économie-Gestion option Euro/International Track ont participé ce semestre à un projet interculturel sous forme de « virtual exchange », intitulé Art as a Catalyst for Global Understanding et piloté par la Professeure Kate Bonansinga de l’Université de Cincinnati. Leurs enseignantes Helena Lamouliatte-Schmitt et Caroline Wilde ont répondu à un appel à projet de la Direction des Relations Internationales de l’Université de Bordeaux.

  • 12/04/2022

Le projet

Les fondements de cette initiative reposent sur l’idée qu’une ville s’appréhende et se représente souvent par ses œuvres d’art et architecturales. Il a ainsi été demandé aux étudiants des universités partenaires (Cincinnati, Bordeaux mais aussi Johannesburg, Bochum, Madrid, etc.) de choisir deux œuvres symbolisant l’identité et l’histoire de leur ville. 

L’objectif était de partager les recherches des étudiants sous forme d’une séance de présentation synchrone qui a eu lieu le 7 avril dernier au Petit Salon du Collège DSPEG entre le College of Design, Architecture, Art, and Planning de l’Université de Cincinnati, la faculté d’Économie-Gestion de l’université de Bordeaux et l’université de Johannesburg. Les créations des étudiants ont également été rassemblées dans un fichier partagé et pourront être utilisées par n’importe quel partenaire comme support de formation et/ou de recherche.

Illustration_projet interculturel_2

Les contributions des étudiants bordelais

Les étudiants de L3 Euro/International Track, qui pour nombre d’entre eux ne sont pas originaires de Bordeaux, ont souhaité explorer le passé sombre de la grande ville portuaire. Bordeaux fut le point de départ de nombreuses expéditions du commerce en droiture et du commerce triangulaire à son apogée économique au 18ème siècle, et son enrichissement, issu de l’exploitation coloniale, a contribué à façonner les splendides ensembles architecturaux inscrits aujourd’hui au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. 

Les étudiants ont focalisé leurs recherches sur la Place de la Bourse et le portrait attribué à Pierre Subleyras, LaComtesse de Fontenelle et son Négrillon (1830-1840), exposé au Musée d’Aquitaine dans l’espace « Bordeaux au XVIIIe siècle, le commerce atlantique et l'esclavage ».

 
Illustration projet interculturel

Remerciements

Les étudiants et leurs enseignantes remercient plus particulièrement :

  • Jean-Sébastien Baillet du service médiation du Musée d’Aquitaine pour la visite extrêmement enrichissante de l’espace « Bordeaux au XVIIIe siècle, le commerce atlantique et l'esclavage ». 
  • Karfa Diallo de l’Association Mémoires & Partages pour une visite passionnante dans les « quartiers du sucre » de Bordeaux 
  • La faculté d’économie, gestion et AES pour son soutien financier au projet
  • Caroline Rubini et Émilie Savine de la faculté d’économie, gestion et AES pour leur soutien à l’organisation et à la communication autour du projet
  • Alain Schaeffer, Responsable de l’Antenne Pessac de la Cellule Exploitation et Assistance (Service Audiovisuel et Multimédia) pour son soutien technique précieux (et en anglais!) avec ses homologues de l’Université de Cincinnati
  • Anne Blassiau, Chargée de Coopération Internationale (North American partnerships - VIU international network - Honoris Causa Program)
  • Joanne Pagèze, vice-présidente en charge de l'Internationalisation de l’Université de Bordeaux